Kaisen.Life Zen · Master · Blog
  • English
  • Á ce moment-là, l’espace est grandement ouvert

    Durant zazen, quand l’esprit est calme, l’attention est naturelle. Alors apparaît hishiryo ou shonen, la pensée juste, la pensée absolue, par-delà les concepts, les préjugés, les catégories.
    Si l’on atteint calmement ce niveau de profonde concentration, notre esprit ne bouge plus. Il s’immobilise dans la dimension au- delà de l’espace et du temps. La conscience se fond dans l’infini.
    Dans la vie quotidienne, par une longue expérience, on atteint alors fugyô-ni-gyô qui signifie : absence d’action dans l’action, autrement dit : une action dépourvue d’intentionnalité et qui ne laisse aucune trace dans l’esprit-cœur.
    C’est une manière d’agir non préméditée, une réaction instantanée et spontanée à des circonstances données. Il faut également que le sujet agissant se détache des fruits de son action, qu’il ne soit même pas conscient de lui-même comme sujet de l’action.
    Á ce moment-là, l’espace est grandement ouvert.

    Share this
    Share on Facebook
    Facebook
    Tweet about this on Twitter
    Twitter


    Subscribe: NewsletterFacebook