Kaisen.Life Zen · Master · Blog
  • English
  • Le Dharma – deuxième partie

    On ne peut pas se rendre vraiment compte du caractère merveilleux, précieux du Dharma tant qu’on n’a pas compris ce qu’on est soi-même : si l’on ne s’aperçoit pas que l’existence humaine, qui est la nôtre, est quelque chose de tout à fait exceptionnel, on ne peut pas accorder au Dharma toute la valeur qu’il a.
    Vous pouvez toute votre vie trouver des victimes et des coupables, vous plaindre de la société injuste dans laquelle vous vivez et vous endormir avec le cœur serré parce que vous vous sentez impuissant.
    Ou bien vous pouvez agir. 
    Vous pouvez accepter que les causes de la souffrance ne viennent pas de l’extérieur mais de l’esprit de chacun de nous.
    Si vous acceptez ce constat, vous acceptez de travailler sur vous-même afin que la souffrance disparaisse de votre vie. 
    Si un matin vous vous réveillez de mauvaise humeur, vous verrez partout autour de vous du mal et des obstacles et vous serez agacé au volant de votre voiture. 
    A l’opposé, si vous vous levez de bonne humeur et serein, la vie vous paraitra lumineuse et sereine.

    Dès que vous posez le pied par terre, ne quittez plus la sensation de marcher sur le sol, restez présent à tout évènement et ne vous éloignez pas de ce que vous faites.

    Il y a une sortie et cette issue c’est vous.

    Share this
    Share on Facebook
    Facebook
    Tweet about this on Twitter
    Twitter

    All posts »

    Subscribe: NewsletterFacebook